Citations

C’est plus fort que de jouer au bouchon. (Signifie : C’est extraordinaire, impressionnant)

André Arnoux : Vouloir masquer une vérité, c’est vouloir maintenir un bouchon au fond de l’eau.

Francis Blanche : Elles s’en vont, les pensées tristes, les années veuves, Comme un bouchon qui s’accroche, un instant, dans les roseaux du fleuve.

Jean Carmet : La seule arme que je tolère, c’est le tire-bouchon !

Raymond Devos : Je regarde la carte des vins pour éviter les bouchons

Sandrine Fillassier : Les gens qui poussent le bouchon un peu loin ne me dérangent pas, tant qu’ils me laissent la bouteille.

Dario Fo : Chers académiciens, vous avez poussez le bouchon un peu loin. Voici une dizaine d’années vous avez récompensé un Noir, puis un juif, maintenant un bateleur… Mais où va-t-on ?

Anatole France : Une jolie tête ? C’est comme si vous décidiez d’après le bouchon de la bouteille.

Régis Hauser : Compte tenu du nombre de bouchons, Paris a bel et bien été mis en bouteille

Victor Hugo :  Mais, qui que nous soyons, méfions-nous des noms. Ils peuvent se tromper. Je me nomme Félix et ne suis pas heureux. Les mots sont des menteurs. N’acceptons pas aveuglément les indications qu’ils nous donnent. Ce serait une erreur d’écrire à Liège pour avoir des bouchons et à Pau pour avoir des gants.

James Joyce : L’homme et la femme, l’amour, qu’est-ce ? Un bouchon et une bouteille.

Hervé Le Tellier : Je pense que la vie est comme une bouteille de champagne, une fois ouverte, impossible de remettre le bouchon.

Haruki Murakami : Il est arrivé quelque chose au monde. Ou bien il m’est arrivé quelque chose. C’est l’un ou l’autre. Le problème est-il dans la bouteille, ou bien dans le bouchon ?

Jean-Jacques Peroni : On dit que le chien est le meilleur ami de l’homme, c’est faux. Moi je dis que c’est le tire-bouchon.

Jean-Paul Richter : Il n’y a pas plus de rectitude dans le caractère et l’activité d’un diplomate que dans un tire-bouchon.

Hélie de Saint Marc : L’injustice du monde doit beaucoup à l’incertitude de ces êtres flottants, qui agissent comme des bouchons de liège au gré des courants.